Qui sommes-nous?

Organisme de formation du CAC Panazol, association agréée Jeunesse et Education Populaire , l’Enep forme des étudiant(e)s de tous âges et situations professionnelles diverses (jeunes à la recherche d’emploi, personnes expérimentées en postes, en reconversion…).

Nos actions de formations professionnelles ont évolué ces dernières années. Plus de 300 étudiant(e)s ont en effet été formés à Panazol depuis 2008 et l’école accueille aujourd’hui 78 étudiant(e)s. Anciennement dénommé E-ram, notre organisme de formation est devenu l’Enep en avril 2015.

Nos méthodes et recherches pédagogiques, notre projet et les valeurs d’éducation populaire que nous portons sont désormais partagés au sein de partenariats qui dépassent les frontières de la région Limousin. Ainsi, nous travaillons étroitement depuis quelques années avec le Réseau Education Populaire dont le siège est situé à Paris et avec la fédération régionale des maisons des jeunes et de la culture dont le siège est situé à Montreuil.

Cette relation nous a naturellement invité à construire des formations ensemble et nous proposons d’ailleurs un cursus menant à l’obtention du diplôme d’Etat supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.

Nos formations aux brevets professionnels et aux diplômes d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport se développent et s’enrichissent de nouveaux partenariats, notamment en incluant les outils du cinéma et de la vidéo avec l’association 0 de Conduite, implantée à Paris.

De plus, l’obtention d’une habilitation à organiser des formations BAFA nous permet, selon les projets gouvernementaux et le champ de celle-ci, de proposer ces formations à l’échelle de la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

Enfin, nous souhaitons nous inscrire dans une dynamique d’éducation populaire qui dépasse celle des formations en animation et continuer d’agir, aux côtés du réseau éducation populaire, à la mise en place de conférences populaires ou de toutes rencontres favorisant l’émergence d’esprits sensibilisés et critiques face aux enjeux sociaux et économiques de notre société.

C’est parce que ces évolutions et ces projets ne s’inscrivent plus dans une démarche uniquement régionale – même si la grande majorité des actions pédagogiques de celle-ci continueront à se dérouler à Panazol – et parce que nos formations et nos interventions sont amenées à évoluer vers d’autres secteurs que celui de l’animation que notre appellation a évolué pour devenir celle d’Ecole Nationale d’Education Populaire.