A quoi sert la pédagogie? (Cours 12/01/17)

« TOUT LE MONDE EST UN GÉNIE ; MAIS SI VOUS JUGEZ UN POISSON SUR SES CAPACITÉS À GRIMPER À UN ARBRE, IL PASSERA SA VIE À CROIRE QU’IL EST STUPIDE » – A. EINSTEIN

 

A quoi sert la pédagogie?   <——————  Cliquez sur le lien pour avoir le diaporama!!!

PLAN

I – Qu’est-ce que la pédagogie ?

II – Que nous dit vraiment la pédagogie ?

III – La pédagogie : un don ?  une science ? un art ?

I – Qu’est-ce que la pédagogie ?

  • Ce n’est pas une « technique de communication »…
  • Ce n’est pas l’ensemble des discours sur l’éducation (philosophiques, sociologiques, psychologiques… journalistiques…)…
  • C’est la construction de modèles éducatifs tentant d’articuler trois pôles : 1) un pôle axiologique (des valeurs), 2) un pôle « scientifique » (des connaissances rigoureuses sur les phénomènes éducatifs), 3) une pôle praxéologique (des outils pour agir en éducation).

 

  • La pédagogie peut donc être définie comme l’ensemble des travaux qui tentent de tenir ensemble deux affirmations contradictoires :
  • “Tout sujet peut apprendre et grandir.Nul ne peut contraindre quiconque à apprendre et grandir.”

 

  • Il s’agit dont d’inventer obstinément des dispositifs et des médiations qui permettent à tout sujet de mettre en œuvre et de développer sa liberté d’apprendre… pour éviter, tout à la fois, le fatalisme et la manipulation.

 

II – Que nous dit vraiment la pédagogie ?

Une personne n’apprend que lorsqu’elle est active mais les « méthodes actives » n’ont rien à voir avec un bricolage non-directif : elles consistent à rendre possible une activité mentale de la personne dans une situation d’apprentissage (où le sujet peut travailler sur des matériaux à partir de consignes qui lui permettent d’effectuer une tâche et, par là, d’atteindre un objectif qu’il doit pouvoir transférer…)

Il faut prendre en compte la question du « désir »… Cela ne veut pas dire enfermer l’individu dans des intérêts préexistants, mais le mobiliser sur des savoirs dont on est capable de montrer les enjeux. Rendre les savoirs « vivants », montrer qu’ils ont été construits dans une aventure des hommes luttant pour leur émancipation.

Il faut « s’adapter aux élèves » et mettre en place une « pédagogie différenciée »…. Mais cela ne veut pas dire :

  • mettre en place des systèmes de conditionnement strictement individualisés,
  • enfermer les individus dans leurs stratégies d’apprentissage,
  • pratiquer le diagnostic préalable et la classification systématique des personnes pour leur imposer des « remédiations adaptées »…

Cela signifie qu’il faut :

  • ouvrir des perspectives en proposant une palette de possibilités,
  • accompagner chacun pour qu’il puisse identifier progressivement ce qui lui convient le mieux,
  • pratiquer la métacognition.

Il ne faut pas réduire un « savoir «  à la somme des techniques et/ou des compétences nécessaires pour le mettre en œuvre… Mais chercher ce qui « fait projet » dans ce savoir. C’est à partir de là qu’il faut créer des situations qui permettent de s’inscrire dans « l’intention  d’apprendre ».

Il ne faut pas croire, pour autant, que l’identification d’un « projet » et la volonté de le mettre en œuvre exonèrent d’apprentissages techniques. L’intention d’apprendre ne peut se concrétiser qu’accompagnée d’entraînements systématiques… Pratiquer une « pédagogie de la découverte » n’interdit pas, bien au contraire, de mettre en place des moments rigoureux de formalisation, mentalisation et restitution.

L’ « humaine condition » requiert que nous assumions la TRANSMISSION D’UNE CULTURE comme « monde commun » qui permet aux hommes de se relier et de se différencier à la fois… Dans cette perspective, la culture est ce qui peut relier L’INTIME à L’UNIVERSEL.

III- La pédagogie : un don, une science, un art ?

  • La pédagogie n’est pas un don… même si sa mise en œuvre peut être facilitée par des trajectoires et expériences personnelles.
  • La pédagogie n’est pas une science puisqu’elle travaille « avec » des personnes et doit, en permanence, faire avec « l’autrement que prévu ».
  • La pédagogie est un « art de faire » qui requiert :
  • des savoirs issus de l’histoire de la pédagogie,
  • une réflexivité permettant de juger de l’opportunité et de la pertinence de leur utilisation,
  • une créativité collective pour réactualiser en permanence le projet qui la fonde…
  • C O N C L U S I O N

Philippe Meirieu, né le 29 novembre 1949 à Alès (Gard)

un chercheur et écrivain français, spécialiste des sciences de l’éducation et de la pédagogie. Il a été l’inspirateur de réformes pédagogiques (instauration des modules au lycée ainsi que des IUFM au début des années 1990).

Laisser un commentaire